Le Méreau, la Monnaie Locale Complémentaire du Montargois

Le Méreau, la Monnaie Locale Complémentaire du Montargois

Monnaie locale, monnaie à taille humaine

De nombreux citoyens se sont sentis démunis devant la crise: toute cette masse d'argent déversée sur les banques pendant qu'eux connaissent le chômage, l'austérité, les difficultés. Beaucoup se sont simplement posés cette question : mais où va l'argent ?

L'idée alors de reprendre en main les circuits économiques n'est pas absurde: au lieu, avec de l'argent anonyme, d'acheter des tee-shirts fabriqués en Chine par des enfants, pourquoi ne pas acheter avec notre monnaie, des produits fabriqués chez nous et qu'on achètera au commerçant du coin qu'on connaît très bien.

Ca c'est la première idée. Ce n'est pas la seule : une monnaie locale complémentaire est lancée par une association -c'est requis par la loi- et elle circule entre les membres de l'association. Une fraction des euros convertis en monnaie locale est reversée à des associations locales. Il ne s'agit pas seulement de relocaliser un système économique: les promoteurs des monnaies locales veulent tous recréer du lien entre les hommes qui habitent un même territoire

Ce reportage montre deux expériences apparemment très éloignées. L'une se déroule au Pays Basque. A Bayonne et dans la région proche pour voir comment fonctionne l'eusko, la monnaie locale basque. Qui, depuis un an et demi, connaît une belle progression.

Et il y a la pêche que des citoyens de Montreuil vont lancer dans quelques semaines.

Ce reportage montre que dans un territoire défini avec langue et culture millénaires, ou dans une ville de la banlieue parisienne, small is beautiful.

 

"Monnaie locale, monnaie à taille humaine", c'est un reportage  de Véronique Pellerin. Réalisation de Yassine Bouzar.

 

 Invité(s) :
Jérôme Blanc, maître de conférences HDR à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’UMR Triangle
Célina Whitaker, cofondatrice du réseau FAIR, Forum pour d'autres indicateurs de richesse

 



27/02/2014

A découvrir aussi